Par Eurasia Business News – le 19 décembre 2020

L’aviation et l’hydrogène sont des industries dans lesquelles la France et la Russie sont des acteurs de premier plan. Une coopération bilatérale en la matière décuplerait les potentiels. Crédits photo : Pexels.

La Russie et la France pourraient s’engager dans des programmes recherches et des projets communs dans le domaine de l’utilisation de l’hydrogène comme carburant pour l’aviation, a déclaré le Ministre de l’Industrie et du Commerce de la Fédération de Russie, Denis Manturov, lors d’une réunion le 11 décembre à Moscou avec le ministre délégué français aux transports, Jean-Baptiste Djebbari :

“Aujourd’hui, nos Instituts de recherche ont des compétences dans le développement de plans prometteurs pour les avions à hydrogène liquide, y compris l’évaluation des performances de vol, la conception des réservoirs de carburant, etc. Je sais que la France accorde également une attention particulière à ce sujet. Nous pourrions penser à des projets communs et une recherche conjointe dans ce domaine.”

Le Ministre russe a précisé que la Russie a un grand potentiel pour la production d’hydrogène à partir du gaz naturel et du charbon, ainsi que par électrolyse à l’aide d’énergie provenant de sources renouvelables et de centrales nucléaires, tandis que les Instituts de recherche et les entreprises industrielles russes ont accompli de vraies percées technologiques dans ce domaine.

Denis Manturov a également suggéré à la France d’envisager la possibilité pour les entreprises russes de participer à la modernisation de la flotte de wagons du pays. 

« Je suis au courant des projets de modernisation de la flotte de wagons de la SNCF pour lancer un programme de transport nocturne de passagers. Il existe de grands fabricants renommés de matériel roulant et d’équipements en Russie. Ici, nous pourrions aussi penser à la coopération. »

Le ministre français Jean-Baptiste Djebbari a également rencontré le chef des chemins de fer russes Oleg Belozyorov et visité les locaux de la co-entreprise Synertech à Moscou. Il était accompagné de l’Ambassadeur de France en Russie, M. Pierre Lévy.

Selon le Ministère russe de l’Industrie et du Commerce, les ministres ont également discuté de la mise en œuvre de projets communs dans le domaine de la construction aéronautique, où le principal projet russo-français est la production du moteur SaM146 pour l’avion Sukhoi Superjet 100 (SSJ100), premier avion régional conçu par la Russie depuis la fin de l’Union soviétique. Assemblé à 33% de composants français, le SSJ100 est maintenant produit en série, après avoir été certifié par l’Agence européenne de la sécurité aérienne (European Aviation Safety Agency, EASA). 

Le turboréacteur SaM146 est produit par Power Jet, une co-entreprise détenue à parts égales par le français Safran et le russe NPO Saturn. L’usine de Rybinsk (à environ 270 km au nord-est de Moscou) a célébré l’assemblage de son 300e turboréacteur SaM146 en octobre 2017.

Lire aussi : Comment protéger votre entreprise contre les cybermenaces ?

Synertech est une  joint-venture entre Airbus Defense and Space et Russian Space Systems, filiale de Roscosmos. L’entreprise est engagée dans la production d’amplificateurs de puissance à semi-conducteurs utilisés sur des satellites de navigation, de communication et de télédétection. Ils ont une durée de vie dans l’espace de plus de 15 ans et sont fournis en série aux fabricants de satellites. En 2016, la société a reçu un certificat de conformité aux exigences et aux normes d’Airbus Defense and Space. Sa production est pleinement conforme aux normes internationales dans le domaine des technologies spatiales.

Modèle de la coopération spatiale franco-russe, Synertech a été créée en 2005 par EADS Astrium (FR, 24,5%), TESAT Spacecom (D, 24,5%) – toutes deux regroupées aujourd’hui sous AIRBUS Defence & Space (EUR, 49%) – et Russian Space Systems (51%). En février 2016, un accord a été conclu entre RSC ENERGIA, AIRBUS DS, ENERGIA SAT et RSS, assurant la commercialisation des produits Synertech en Russie et à l’étranger.

Cours de russe en ligne : https://bit.ly/2E66GL6

Merci de compter parmi nos lecteurs.

Notre communauté compte déjà près de 14 000 abonnés !

Inscrivez-vous pour recevoir nos derniers articles, c’est gratuit et sans engagement !

© Copyright 2020 – Eurasia Business News