Par Alexander Miller, consultant dans les marchés émergents. Eurasia Business News, le 28 juillet 2022

La contraction économique s’accélère en Russie. Selon le ministère russe de l’Economie, le PIB a chuté en juin de 4,9% en termes annuels après une baisse de 4,3% en mai et de 2,8% en avril 2022. Selon les résultats du premier semestre 2022, l’économie russe s’est contractée de 0,5%. La production de produits et services par type d’activité économique de base en juin a diminué de 4,5 % (après 3,2 % en mai et 2,4 % en avril 2022), une contribution négative supplémentaire à la dynamique économique a été apportée par le secteur financier. Le principal soutien à l’économie russe résulte du maintient de l’exploitation minière et de l’agriculture, tandis que l’opération militaire de la Fédération de Russie en Ukraine, d’une durée inconnue (cinq mois ont déjà passé depuis le 24 février) est le principal facteur d’incertitude pour les entreprises.

Une croissance du PIB russe de 1,3 % avait pourtant été enregistrée en mars. Elle était de 4,1 % en février et de 5,7 % en janvier.

L’activité économique russe a été soutenue par une amélioration de la performance de l’industrie extractive en raison de la reprise de la production pétrolière (+ 2,7% en glissement annuel après -2,4% en glissement annuel en mai). Dans l’agriculture, il y a eu une augmentation similaire de la production de 2,1% en mai. Dans l’industrie manufacturière, la situation est inégale, admet le ministère russe du Développement économique : dans un certain nombre d’industries axées sur la demande intérieure, la production est restée au niveau de l’année dernière, tandis que dans les industries axées sur l’exportation et les industries avec une part importante d’importations intermédiaires, la baisse n’a fait que s’accélérer.

Lire aussi  : Investir dans l’or, protéger son patrimoine

Le volume du commerce de gros et le chiffre d’affaires du fret du transport en juin sont tombés à 5%, et la croissance de la construction s’est arrêtée. Le chiffre d’affaires total du commerce de détail, des services payants à la population et de la restauration publique en mai-juin, selon le département, a diminué d’environ 7% principalement en raison d’une réduction du chiffre d’affaires dans le commerce de détail.

Le taux de chômage maintenu à des niveaux historiquement bas, associé aux mesures de politique sociale mises en œuvre, a soutenu la dynamique des revenus disponibles réels de la population, dont la baisse est restée modérée, a noté le ministère du Développement économique.

Merci de compter parmi nos lecteurs.

Notre communauté compte déjà près de 65 000 membres.

Inscrivez-vous pour recevoir nos derniers articles, c’est gratuit !

Soutenez-nous en partageant nos publications !

Suivez-nous sur Facebook et Twitter

© Copyright 2022 – Eurasia Business News