Par Clément Bigot, juriste et consultant en relations internationales – Eurasia Business News, le 27 mars 2022

Les présidents turc et russe Recep Tayyip Erdogan et Vladimir Poutine se sont entretenus dimanche sur les évènements en Ukraine.

Les dirigeants des deux pays ont convenu qu’Istanbul serait le lieu des prochains pourparlers entre la Russie et l’Ukraine.

Le président Erdogan a déclaré la nécessité de parvenir à un cessez-le-feu en Ukraine dès que possible, ainsi que la volonté de la Turquie de fournir une aide humanitaire.

Plus tôt, le président turc avait déclaré que son pays continuait de maintenir des contacts avec l’Ukraine et la Russie, et que la tâche principale de sa diplomatie était de parvenir à un règlement de la situation.

Le chef de la délégation russe aux négociations russo-ukrainiennes, Vladimir Medinsky, a annoncé le prochain cycle de négociations. Medinsky a annoncé que la réunion se tiendra en face à face les 29 et 30 mars.

Les négociations entre la Russie et l’Ukraine ont commencé le 28 février 2022.

Le président ukrainien Volodymyr Zelensky, qui a d’abord déclaré qu’il ne croyait pas au succès des pourparlers, a noté le 23 mars que le processus progressait « pas à pas », qualifiant le dialogue entre les délégations de complexe et tendus.

Le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov, a expliqué que les négociations entre la Russie et l’Ukraine sont difficiles, car la partie ukrainienne changerait constamment de position.

Lire aussi : Les Etats face à l’espionnage dans le cyberespace

Merci de compter parmi nos lecteurs.

Notre communauté compte déjà près de 50 000 abonnés !

Inscrivez-vous pour recevoir nos derniers articles, c’est gratuit !

Soutenez-nous en partageant nos publications !

Suivez-nous sur  Facebook  et  Twitter

© Copyright 2022 – Clément Bigot, juriste et consultant en relations internationales.