Par Swann Collins, investisseur, écrivain et consultant en affaires internationales – Eurasia Business News, le 11 décembre 2022

Le dirigeant chinois Xi Jinping a été accueilli en Arabie saoudite (à droite le prince héritier Mohammed bin Salman) avec tous les honneurs possibles. Photo AP.

L’Arabie saoudite et la Chine ont conclu lors du sommet de Riyad un accord couvrant 50 milliards de dollars d’investissements bilatéraux.

Les détails des accords n’ont pas été divulgués. Cependant, comme l’a noté le ministre saoudien de l’Investissement, Khalid al-Falih, les investissements concernent à la fois les secteurs privé et public.

Du 8 au 11 décembre, le président chinois Xi Jinping a effectué une visite d’Etat de trois jours en Arabie saoudite, où il a été reçu en tant qu’invité de marque. Il s’agit de sa première visite en six ans.

L’Arabie Saoudite est aujourd’hui en discussion avec la Chine sur les conditions de paiements en yuans pour la vente de pétrole à Pékin.

Immédiatement après le début de la visite de Xi Jinping, des entreprises saoudiennes et chinoises ont signé 34 accords d’investissement dans des domaines allant de l’énergie verte et des technologies de l’information aux transports et à la construction.

En outre, le roi Salman bin Abdulaziz Al Saoudet le président Xi Jinping ont signé un accord global de partenariat stratégique.

Lire aussi : BRICS : La Russie devient le principal fournisseur de l’Inde en pétrole

Les deux parties ont également convenu d’une coordination entre le programme saoudien de développement Vision 2030 et l’initiative chinoise « la Ceinture et la Route » (ICR), lancée en 2013.

En 2021, le chiffre d’affaires commercial entre l’Arabie saoudite et la Chine s’élevait à 309 milliards de riyals saoudiens (environ 82,1 milliards de dollars). En outre, en 2021, la Chine a acheté 17% du pétrole importé du royaume. L’Arabie saoudite s’est classée 12e dans la liste des pays en termes d’investissement dans l’économie chinoise, selon l’agence de presse officielle saoudienne SPA.

En octobre 2022, l’Arabie saoudite a renouvelé son intérêt à rejoindre le groupe des BRICS (Brésil, Russie, Inde, Chine, Afrique du Sud), intérêt exprimé une première fois en juillet dernier.

Merci de compter parmi nos lecteurs.

Pour nous soutenir, partagez nos publications, faites un don par l’onglet à droite de cette page ou abonnez-vous à nos contenus premium, pour 8,99€ par mois.

Notre communauté compte déjà près de 95 000 membres !

Suivez-nous sur Facebook et Twitter

© Copyright 2022 – Eurasia Business News