Par Anthony Marcus, pour Eurasia Business News, le 18 avril 2023

Photo de la réunion officielle, publiée par l’agence de presse syrienne SANA.

Le ministre saoudien des Affaires étrangères, le prince Faisal bin Farhan Al Saoud, a entamé mardi une visite en Syrie et a été reçu par le président Bachar al-Assad à Damas, indique l’agence de presse officielle syrienne SANA.

Il s’agit de la première rencontre en face à face entre le chef de la diplomatie saoudienne et le président syrien depuis le début de la guerre civile en Syrie en 2011.

La déclaration du ministère des Affaires étrangères de l’Arabie saoudite note que cette visite en Syrie vise à parvenir à un règlement politique de la crise syrienne afin d’établir la sécurité et la stabilité dans le pays.

Le président syrien et le ministre saoudien ont discuté des perspectives de développement des relations entre leurs deux pays et de la coopération politique dans le monde arabe dans son ensemble. Le ministre saoudien des Affaires étrangères a souligné l’importance de rétablir les relations entre Damas et les autres pays arabes – Riyad est prêt à y contribuer. En outre, le prince Faisal bin Farhan Al Saoud a exprimé l’espoir que la Syrie surmontera les conséquences de la guerre civile et parviendra à la restauration d’un développement économique durable.

Lire aussi Le Prince de Machiavel, Texte original et commentaires

Le président Assad a noté que “la profondeur des liens fraternels qui unissent les peuples arabes contribue en soi au développement naturel des relations régionales multilatérales.”

Enfin, le président syrien a déclaré que la politique ouverte de Riyad répond aux intérêts de tous les pays arabes du Moyen-Orient.

Plus tôt, le ministre syrien des Affaires étrangères, Faisal Mekdad, s’est rendu en Arabie saoudite, également pour la première fois depuis le début du conflit syrien en 2011.

Lire aussi  : Investir dans l’or, protéger son patrimoine

L’Arabie saoudite a longtemps soutenu ouvertement les rebelles syriens contre le président Assad. La situation a changé après le tremblement de terre dévastateur qui a touché la Syrie et la Turquie début février de cette année. Le ministre saoudien des Affaires étrangères a déclaré qu’un consensus émergeait dans le monde arabe sur le fait que la résolution des crises humanitaires nécessiterait une nouvelle approche de la Syrie, nécessitant des négociations avec Damas.

Merci de compter parmi nos lecteurs.

Notre communauté compte déjà près de 100 000 membres !

Inscrivez-vous pour recevoir nos derniers articles, c’est gratuit !

Suivez-nous sur TelegramFacebook et Twitter

© Copyright 2023 – Eurasia Business News

Advertisement