Par Clément Bigot, juriste et consultant en affaires internationales – Eurasia Business News, le 27 avril 2022

La Finlande a rejeté les conditions de la Russie tendant au paiement des livraisons de gaz russe en roubles, a annoncé aujourd’hui la ministre finlandaise des Affaires européennes Tytti Tuppurainen au journal Helsingin Sanomat.

Nous avons décidé au sein du comité gouvernemental sur la politique économique que la Finlande n’accepterait pas les paiements en roubles“, a déclaré Mme Tuppurainen. La ministre a précisé que cette décision avait été prise par les dirigeants finlandais début avril.

Tytti Tuppurainen a également qualifié la demande de la Fédération de Russie de payer l’énergie en roubles de “chantage” et d’outil de la campagne géopolitique de la Russie : “Nous ne sommes pas d’accord avec le paiement en roubles, cela peut être considéré comme du chantage par la Russie et comme faisant partie de ses efforts géopolitiques.”

En application d’un décret du président russe Vladimir Poutine, à partir du 1er avril 2022, les «pays hostiles à la Russie » doivent payer le gaz russe en roubles. De nombreux Etats européens ont annoncé leur désaccord avec les nouvelles conditions commerciales de la Russie. Depuis aujourd’hui, en raison du refus de payer le gaz en roubles, Gazprom a arrêté les livraisons d’énergie à la Bulgarie et à la Pologne.

Lire aussi : Les Etats face à l’espionnage dans le cyberespace

Le russe Gazprom a conclu un accord de livraison gazière avec, entre autres, l’entreprise publique finlandaise Gasum. Début avril, Gasum a reçu une lettre de Gazprom annonçant les nouveaux termes de l’accord, c’est-à-dire le paiement en roubles.

Merci d’être abonné à notre site.

Notre communauté compte déjà près de 50 000 lecteurs !

Inscrivez-vous pour recevoir nos derniers articles, c’est gratuit !

Soutenez-nous en partageant nos publications !

Suivez-nous sur  Facebook  et  Twitter

© Copyright 2022 – Clément Bigot, juriste et consultant en affaires internationales.